Histoire et culture · 23. mai 2019
La forme de lance pratiquée en tai-chi style Chen comporte soixante-treize mouvements et combine en réalité techniques de lance (de la fleur de poire) et de bâton (du gibbon blanc). Parmi celles de la première famille se trouvent les piqués (扎 / zhā) et les déviations intérieures (拿 / ná) et extérieures (拦 / lán) tandis que les secondes incluent des frappes de la partie opposée à la pointe et de grandes rotations de l'arme autour du corps. L'intérêt de cet enchaînement...

26. avril 2019
Ce billet fait suite à une première partie introduisant le massage traditionnel chinois et décrivant un protocole de massage du dos. Cette fois, nous nous pencherons sur les jambes, en présentant six points importants localisés sur des méridiens ainsi qu'un protocole de massage en huit mouvements. Les méridiens yang des jambes sont ceux de l'estomac, de la vésicule biliaire, et de la vessie. Sur celui de l'estomac se trouve le point zú sān lĭ (足三裏), E36, localisé au bout du...

19. avril 2019
Depuis le mercredi 10 avril, j'ai ajouté à ma pratique quotidienne du tai-chi-chuan des séances très matinales. Pendant dix jours, j'ai consigné mes impressions et réflexions dans un carnet, que je publie ici en intégralité.

Annonces · 25. mars 2019
Après des mois de travail, de recherche, d'écriture, Weijia Cambreleng et moi avons le plaisir de vous annoncer la parution de notre livre "Trésor du tai-chi, précis de la boxe du faîte suprême" aux Éditions Atlande ! L'originalité de cet ouvrage est d'inviter le lecteur à une exploration large et approfondie de cet art martial interne chinois, au-delà des manuels techniques destinés à la mémorisation d'un enchaînement d'un style particulier. Il est composé de quatre parties :...

Histoire et culture · 18. mars 2019
Au cours de l'atelier d'hier, dimanche 17 mars 2019, sur le premier enchaînement du style Chen, ses applications martiales, et la poussée des mains, un thème a émergé de lui-même. C'est celui qui justifie le nom de cet art martial. Loin d'être un simple jeu de l'esprit, une tentation poétique ou philosophique, ce nom renvoie à un concept (太极) qui doit être incarné de façon très concrète par le pratiquant. Ce concept renvoie bien sûr à la complémentarité et l'alternance au...

Annonces · 07. janvier 2019
Quelles que soient les motivations qui poussent à passer un grade, la préparation (en solo et avec un partenaire), le passage (notamment la gestion du stress), puis l'analyse (suite aux remarques du jury) permettent de faire un point sur sa pratique. Ce dimanche 6 janvier, c'était à mon tour de tenter le passage du 4e duan de tai-chi-chuan.

Annonces · 17. décembre 2018
Quoi de mieux qu'un bon livre pour les froides journées d'hiver ? Dans le domaine qui nous intéresse ici, on pourra par exemple réfléchir de façon critique à l'apprentissage et à la nature même des arts martiaux, sans mystifications, en lisant Philosophie des arts martiaux modernes (2017) d'Emin Boztepe. On pourra aussi méditer sur les entretiens accordés par les maîtres les plus réputés du tai-chi-chuan style Chen (Feng Zhiqiang, Chen Xiaoxing, Chen Xiaowang, Wang Xian, Zhu...

Histoire et culture · 10. décembre 2018
Le tuī ná (推拿), aussi connu sous le nom de àn mó (按摩), est un ensemble de techniques d'entretien de la santé ou de soin qui s'appuient sur la théorie des méridiens (经络 / jīng luò) de la médecine traditionnelle chinoise. Elles consistent donc à désobstruer ces canaux énergétiques afin de prévenir les maladies, conformément à l'objectif de l'art ancestral nommé 养生 / yǎng shēng ("nourrir la vie"). Les trois techniques du tuī ná sont le massage manuel, la pose...

Technique et théorie · 29. novembre 2018
Si certains répugnent à l'utiliser dans le cadre du tai-chi-chuan, le mot force exprime pourtant plusieurs notions importantes pour les pratiquants de cet art martial interne. Plusieurs acceptions existent, et plusieurs mots chinois sont possibles.

Histoire et culture · 20. novembre 2018
C'est à l'un des pionniers français du style Chen que je souhaiterais rendre hommage dans ce billet. Philippe Raffort (1956-2011), malgré sa discrétion, œuvra en effet à la diffusion de ce style en France, y compris au sein d'instances fédérales du tai-chi-chuan, avant de disparaître tragiquement dans un accident de la route avec toute sa famille.

Afficher plus