· 

Compte rendu d'un atelier de tai chi au parc de Sceaux

Voici un compte rendu d'un atelier de tai chi chuan style Chen donné au parc de Sceaux le samedi 2 juillet 2022.

Pour clore cette saison, quoi de mieux qu'une matinée en plein air réunissant des pratiquants, débutants ou chevronnés, pour un atelier co-animé avec Weijia Cambreleng, enseignante comme moi au sein de l'Académie Chan Wu Dao ? Notre programme s'articulait en trois parties :

  1. introduction pour la totalité du groupe ;
  2. pour les uns, découverte avec Weijia, et pour les autres, approfondissement avec moi ;
  3. travail à deux pour la totalité du groupe.

L'introduction, menée alternativement par Weijia et moi, a commencé par quelques mouvements de préparation du corps puis a porté sur le travail statique de la posture du pieu (zhan zhuang), avec différentes variantes propres à l'école de Me Zhang Baozhong. Pour finir des exercices d'enroulement de la soie (chan si gong) ont été présentés, avec la rondeur comme objectif premier pour les débutants, et la mise en place de connexions dynamiques à l'intérieur du corps pour les participants plus avancés.

chansi gong enroulement de la soie du tai chi style chen au parc de sceaux

De mon côté, j'ai ensuite encadré un groupe plus avancé. Nous avons commencé par dérouler la forme complète en 75 mouvements du tai chi chuan style Chen (lao jia yi lu), sous un soleil de plomb mais en présence d'une brise salvatrice. J'ai ensuite interrogé les participants sur le choix d'un mouvement à détailler. Quelqu'un a choisi une technique de coup de coude (le coude perce le cœur), ajoutée par Me Wang Xi'an à la fin du mouvement nommé "la fille de jade lance la navette". Le choix était aussi inattendu qu'intéressant, et j'aime relever ce genre de défi. Inattendu, car il s'agit d'une technique brève, simple en apparence, et explosive. Intéressant, car tout mouvement exhale l'essence du tai chi chuan, pas seulement les mouvements les plus emblématiques. Car que contient cette technique ? En voici une liste non exhaustive :

  • un temps de préparation caractérisé par une fermeture qui précède une émission de force en ouverture, qui rappelle que le tai chi chuan met en œuvre la dynamique du yin-yang ;
  • des pas à la fois agiles et ancrés, et une structure de l'entrejambe solide ;
  • des alignements corporels qui confèrent de la force à la technique en puisant celle-ci dans le sol pour la transmettre jusqu'à la pointe du coude ;
  • le rôle prédominant des parties cachées, yin, comme l'épaule arrière qui presse l'épaule avant pour amener la force jusqu'au coude ;
  • l'importance de l'intention martiale, lisible dans le regard, mais aussi de la non agitation de l'esprit.

Un travail en binôme a permis d'identifier les fuites de la force en cas de mauvais alignements et de les corriger.

Le second choix était plus classique, puisqu'il s'agissait du mouvement "lan zha yi". C'était l'occasion de revenir sur une force essentielle en tai chi chuan : la force de guidage et de transformation (yin hua jin). C'était aussi la transition parfaite vers la troisième partie de l'atelier, en compagnie de Weijia et de son groupe.

Dans cette dernière partie, l'idée était de dévoiler aux participants la stratégie fondamentale du tai chi chuan, immédiatement transposable à la gestion de toutes sortes de conflits. Que ce soit lorsque l'on reçoit une poussée de face, de dos, ou bien lorsqu'on est tiré vers l'avant, plutôt que de résister frontalement ou de céder, il convient d'écouter, de s'adapter (en créant un vide et un plein ou en se déplaçant), pour enfin transformer à son avantage. Des exercices simples et ludiques ont permis d'en comprendre les rouages.

Cet atelier s'est achevé par un déjeuner sur l'herbe très plaisant, en bonne compagnie. La saison 2021-2022 touchait à sa fin, et la rentrée s'annonçait déjà pleine de promesses. Les cours reprendront les 7 et 10 septembre, puisque nous aurons désormais deux créneaux, les mercredis soir et samedis matin, à Fontenay-aux-Roses, à deux pas du parc de Sceaux.

Écrire commentaire

Commentaires: 1
  • #1

    Cecile (lundi, 04 juillet 2022 22:31)

    Voici un compte rendu fidèle de ce stage très formateur tant pour le corps que pour l’esprit. Déjeuner sur l’herbe très apprécié des connaisseurs du parc comme de ceux qui le découvraient, échanges riches entre participants. J’ai passé un très bon moment et la nuit qui a suivi a été tres réparatrice.