· 

Mes 10 livres de tai-chi préférés

Pratiquer est essentiel, mais se nourrir de saines lectures permet parfois de franchir de grands pas et de situer sa pratique dans un cadre plus large. Dans cette liste très personnelle ne figurent que des livres présents sur les rayons de ma bibliothèque. Certains sont épuisés mais sans doute encore trouvables sur des sites de ventes aux enchères en ligne. Certains sont écrits en anglais, mais il serait très dommage de se priver d'ouvrages de qualité à cause de la barrière de la langue. Cette liste ne présente pas les ouvrages par ordre d'importance ou de préférence. Par ailleurs, elle ne contient pas d'autres livres sur les arts martiaux chinois que je juge pourtant essentiels. N'hésitez pas à la compléter en donnant brièvement les raisons de votre choix.

Taiji Quan de Dufresne et Nguyen, Budostore, 1994

1 Taiji Quan, art martial ancien de la famille Chen de T. Dufresne et J. Nguyen, éd. Budostore, 1994

Voici peut-être le meilleur ouvrage en français consacré au tai-chi style Chen. Il couvre à la fois les détails historiques (en présentant des hypothèses sérieuses sur ses origines), les aspects théoriques (d'abord du point de vue traditionnel chinois puis moderne), les différentes pratiques (enchaînements, poussée des mains, combat, etc.). Un livre indispensable mais sans doute aujourd'hui difficile à se procurer.

A la source du taiji quan de Wang Xian et Alain Caudine, Guy Trédaniel, 2004

2 A la source du taiji quan de Wang Xian et Alain Caudine, éd. Guy Trédaniel, 2004

La première partie de cet ouvrage, écrite par Alain Caudine, aborde principalement les aspects énergétiques et biomécaniques du tai-chi-chuan. La seconde, rédigée par Me Wang Xian, détaille les principes essentiels ainsi que tous les mouvements du premier et deuxième enchaînement du style Chen. C'est un livre très complet et très riche. A lire et relire.

Applications martiales du taiji quan de Wang Xian et Alain Caudine, Guy Trédaniel, 2006

3 Applications martiales du taiji quan, transmission de l'école Chen de Wang Xian et Alain Caudine, éd. Guy Tredaniel, 2006

Cet ouvrage prolonge le premier tome en abordant les principes et exercices de la poussée des mains (tuishou) et les applications martiales des deux premiers enchaînements du style Chen. Au-delà des techniques répertoriées, des principes clés sont détaillés dans la première partie du livre. Encore une fois un livre indispensable en langue française.

Tai ji quan de la famille Chen de Chen Zhenglei, Quimétao, 2008

4 Tai ji quan de la famille Chen de Chen Zhenglei, éd. Quimétao, 2008

Cet ouvrage présente les principes du style Chen et détaille les mouvements du premier enchaînement à mains nues. Il est donc à comparer directement au livre de Wang Xian et Alain Caudine paru en 2004, sans doute plus complet.

La transmission du taiji quan de J Carmona, Guy Trédaniel, 2007

5 La transmission du taiji quan, de l'art traditionnel aux pratiques modernes de J. Carmona, éd. Guy Trédaniel, 2007

Cet ouvrage se penche essentiellement sur les aspects historiques, les origines et la transmission au fil des générations. Il a le mérite d'éviter les hypothèses hasardeuses fondées sur des mythes. Selon moi, il souffre toutefois d'un biais lié à l'attachement particulier de l'auteur à un style peu répandu mais qui aurait selon lui préservé l'essence martiale du tai-chi-chuan.

Taï-chi-chuan de K. Tokitsu, éd. désiris, 2010

6 Taï-chi-chuan, origines et présence d'un art martial de K. Tokitsu, éd. désiris, 2010

Dans ce livre très personnel, l'auteur présente ses recherches sur l'histoire et la nature du tai-chi-chuan. Il s'appuie pour cela sur les travaux d'un historien japonais, qui souligne l'importance de la boxe ancestrale de la famille Chen. La partie plus personnelle consacrée à la nature de cet art martial est fortement inspirée, voire biaisée, par la  vision du yi quan pratiqué par l'auteur.

Taiji quan de C Despeux, Guy Trédaniel, 1990

7 Taiji quan, art martial, technique de longue vie de C. Despeux, éd. Guy Trédaniel, 1990

Cet ouvrage important, écrit par la sinologue Catherine Despeux, présente le tai-chi-chuan dans le cadre des pratiques de longévité taoïstes. Il comprend aussi les traductions de traités fondamentaux, des explications sur l'enchaînement et la poussée des mains du style Yang, un descriptif succinct (par Chen Xin) du premier enchaînement du style Chen. Un ouvrage à conseiller sans hésitation.

8 The essence of taijiquan push-hands and fighting technique de Wang Fengming, éd. Singing Dragon, 2014

Cet ouvrage très dense présente d'abord les bases théoriques et les principes stratégiques du tuishou. Puis sont présentés des exercices de préparation du corps ainsi que des exercices dédiés au travail interne. Le reste du livre détaille longuement les techniques et exercices codifiés du tuishou ainsi que diverses applications martiales (y compris l'art de frapper les points sensibles).

Combat techniques of taiji, xingyi, and bagua de Lu Shengli, éd. Blue Snake Books, 2006

9 Combat techniques of taiji, xingyi, and bagua, principles and practices of internal martial arts de Lu Shengli, éd. Blue Snake Books, 2006

Ce livre n'est pas exclusivement consacré au tai-chi-chuan, ce qui en fait aussi son intérêt. Les principes stratégiques des trois principaux arts martiaux internes sont détaillés ainsi que des exercices posturaux, des déplacements, etc. Un enchaînement élaboré par l'auteur sur la base de ces trois arts est ensuite décrit en détaillant ses applications martiales. Un livre indispensable selon moi.

Nei jia quan, internal martial arts, éd. Jess O'Brien, 2007

10 Nei jia quan, internal martial arts, teachers of tai ji quan, xing yi quan, and ba gua zhang, éd. Jess O'Brien, 2007

Cet ouvrage rassemble les textes de divers auteurs, chinois ou occidentaux, sur les arts martiaux internes dont ils sont les spécialistes. Le premier texte, écrit par Tim Cartmell, est absolument incontournable selon moi. Il explique sans considérations mystiques ou ésotériques ce qu'est un art interne et quels sont ses principes.

 

Cet article pourra aussi vous intéresser :

Manuel de Chen Ziming

Écrire commentaire

Commentaires: 3
  • #1

    Adon (lundi, 04 décembre 2017 09:38)

    Je suggère également de s'imprégner du yi king et du tao te king, qui portent le concept de non-agir, ainsi que les trois classiques du tai chi chuan de Waysun Liao. Heureuse pratiques!

  • #2

    EVELYNE DARONNAT (lundi, 04 décembre 2017 11:21)

    merci pour toutes ces informations

  • #3

    Yannik (mardi, 05 décembre 2017 18:07)

    «Les secrets des anciens maitres de taiji»... Sous le titre un peu pompeux, ce sont des textes de maitres qui sont analysés et expliqués par Yang Jwing Ming pour les rendre accessible, un exercice de «vulgarisation» que je trouve vraiment intéressant, parce qu'il est clair du coup...